Mentoring : la relation avant tout !

Si vous aimez cet article, partagez-le sur : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Le mentoring est avant tout une relation qui présente quelques caractéristiques importantes et bienveillantes. Voici la première caractéristique qui fait tomber une idée reçue sur le personnage du mentor... Et un peu plus que ça...

Mentoring : l'expérience parle

Le mentoring est un antidote contre l’enfermement sur soi. On imagine volontiers le mentor comme étant vieux et sage, un peu comme Maître Hibou. Toute une vie d’expérience à partager ! Il a vécu beaucoup de choses et il est donc légitime de l’écouter parler et d’apprendre à son côté. L’enseignement qu’il pourra apporter sera forcément le bon. Le mentor parle et parle encore et le mentoré écoute… Pas très passionnant comme approche… Ca sent la poussière et le manque de pratique active !

Ce n’est pas l’esprit du mentoring. Puisqu’il s’agit d’une relation entre personnes qui se portent de l’intérêt mutuel et une certaine bienveillance, il faut un dialogue pour que cela fonctionne. Et donc de la communication active, avec des phases alternées d’écoute et de parole. Une clé du mentoring est là ! La relation apporte aussi au mentor. Il est clair que s’il se considère abouti de tout, le mentor en manque d’ouverture et d’écoute ne créera pas un terrain propice à un mentoring réussi.

Mentoring : relation d'ouverture

Le changement permanent ambiant oblige à rester ouvert sur l’extérieur. S’inscrire dans une démarche de mentoring augmente les chances pour les participants de rester connectés à ces changements et à leurs impacts. L’environnement est hyper mouvant et donc, il y a obligation à se remettre en question de manière positive, c'est-à-dire via une démarche qui tire vers le haut. L’expérience du passé est bien entendue reproductible aujourd’hui, mais en ayant la capacité à l’actualiser des enjeux et règles contemporaines.

Le mentoring permet à chacun d’intégrer une partie de l’expérience de l’autre. La relation est sans doute plus orientée du mentor vers le mentoré, mais chacun y trouve un intérêt. Le mentoré qui s’inscrit dans cet échange se trouve initialement dans une situation de vide - ou de manque - sur un domaine donné. La relation de mentoring va apporter un cadre pour combler ce vide « temporaire » et donc faire grandir le mentoré récipiendaire.

Mentoring : changement en perspective

Le mentoring génère un changement, voire une transformation du mentoré, qui aura appris sur son environnement, ses capacités actuelles et futures ou tout autre besoin initial. Le comportement changera certainement à l’issue du programme. Le parcours fait réfléchir, tire vers le haut et prépare pour l’avenir. Il est important que l’entourage professionnel accepte ce changement d’état comme un pré-requis avant même de s’engager dans une démarche de mentoring.

On retrouve la notion de cycle de développement, qui se voit amplifié par le mentoring. Donc, rien de poussiéreux et passif dans tout ça !

Vous pouvez compléter cet article par la lecture de mon e-book gratuit : « Pro-Activer votre potentiel ».

Envie d'aller plus loin et de booster votre potentiel ?
"Pro-Activer" votre potentiel
Télécharger mon e-book de 20 pages. Il présente des notions fondamentales, qui introduisent un plan approfondi en 7 étapes. Vous allez y apprendre sur vous et décupler vos capacités !
Envie de booster votre potentiel ?

Plus d'articles...

Si vous aimez cet article, partagez-le sur : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *